Liste de contrôle pour la production d’ensembles de logements abordables

  1. Avant de commencer
  2. Faisabilité
  3. Préaménagement
  4. Construction et gestion

Étape 2 – Faisabilité

Même si votre équipe est formée et que l’emplacement est prêt pour la construction de logements abordables, vous devez néanmoins faire la preuve que le projet est acceptable pour la collectivité et qu’il répond à un besoin défini. Vous aurez aussi besoin d’outils pour prouver aux prêteurs et aux intervenants que votre plan est réalisable.

Démontrer un besoin en matière de logement abordable

Pour obtenir l’appui des intervenants et des prêteurs, vous devez prouver que la collectivité éprouve un besoin et en brosser un portrait clair.

Pour ce faire, vous pouvez utiliser des statistiques, les tendances du marché du logement, les profils des collectivités ou des histoires personnelles. Les données sur le marché (taux d’inoccupation, loyers moyens, ventes, stock existant, mises en chantier et listes d’attente) et les données démographiques (âge, revenu, taille des familles et tendances démographiques) sont parmi les données les plus convaincantes.

Éprouver la faisabilité financière

Vous devez aussi assurer aux intervenants et aux prêteurs que vous pouvez satisfaire le besoin de la collectivité tout en respectant votre budget.

En premier lieu, évaluez le coût de la vie dans l’ensemble proposé. Le loyer est un facteur important, mais ce n’est pas le seul. Par exemple, un bâtiment éconergétique peut réduire le coût des services publics, et le fait de vivre dans un quartier propice à la marche permettra à certains résidents de vivre sans voiture.

Évaluez ensuite vos propres coûts au moyen d’un budget d’immobilisations préliminaire qui fait état :

  • de toutes les dépenses en immobilisations (prix d’achat, construction, charges et permis, coûts de possession, marketing);
  • de tous les apports en capitaux (dons de terrain, contributions en espèce et en nature, renonciation de taxes ou de charges);
  • du financement (prêts, prêts hypothécaires);
  • du financement public (subventions et contributions gouvernementales).

Il vous faut aussi établir un budget de fonctionnement préliminaire faisant état de toutes vos dépenses courantes (paiements hypothécaires, assurances, etc.) et de vos revenus (loyers, subventions, etc.) une fois les travaux terminés.

Vous pouvez également vous préparer en déterminant avec un prêteur le montant de prêt hypothécaire que vous pouvez obtenir, en obtenant un financement de préaménagement et en élaborant un plan du flux de trésorerie pour l’étape de la construction.

Planifier la mobilisation de la collectivité

Même si vous démontrez un besoin évident en matière de logement abordable, il se peut que la collectivité ne soit pas d’accord. Informer les membres qui la composent et les faire participer sont le meilleur moyen d’instaurer la confiance et de leur faire accepter le projet.

Toute une variété d’outils de mobilisation est mise à votre disposition, que ce soit la sensibilisation par l’entremise des médias sociaux, de séances de discussion, de groupes communautaires ou de dirigeants. Un bon plan de mobilisation indique lesquels de ces canaux utiliser et établit des stratégies pour réfuter les objections, pour composer avec les imprévus (par exemple la mauvaise presse) et pour adapter vos plans en conséquence.

Élaborer un plan d’affaires

Le plan d’affaires est l’outil indispensable pour montrer que votre projet est viable et digne de soutien. Voici certains des éléments les plus courants que recherchent les intervenants :

  • renseignements sur l’organisation (structure de l’équipe et liste des membres qui la composent, précisant leur expérience, leurs titres de compétences ou leur engagement dans la collectivité);
  • informations sur le marché;
  • renseignements sur le projet (description du projet et plan étape par étape);
  • renseignements financiers.

Canada

Partager...


Imprimer(ouvre dans une nouvelle fenêtre)